AIDE VOITURE RC

14 Mai

          Il existait une époque où les moteurs devaient s’entretenir. Il fallait commencer par le roder, puis tous les 10 runs, nettoyer le collecteur, graisser, changer les charbons. Du côté des variateurs, ils étaient mécaniques : une tige en métal se déplaçait mécaniquement à l’aide d’un servo sur une résistance pour faire varier la tension. Désolé, mais cette époque, je ne vais pas vous en parler car je ne l’ai pas vécue ! Je vais donc vous parler de ce qui se fait aujourd’hui : les moteurs brushless, donc sans charbons, et les variateurs électroniques.

I/ Principe et avantages du brushless

Je ne vais pas vous faire un cours de mécanique sur le moteur Brushless, j’en serais bien incapable. Mais ce qu’il faut savoir c’est simplement que les charbons ne sont plus nécessaire dans ce genre de moteurs. Résultat : pas de frottement, donc moins de chauffe, moins de consommation, et un bien meilleur rendement. De plus, l’entretient se résume à un dépoussiérage et il n’y a aucun rodage à faire. Le moteur est utilisable en sortie de boîte.

II/ Comment choisir son moteur et son ESC ?

          a) Le moteur

 

image: http://idata.over-blog.com/3/15/33/77//LRPX12.jpg

                                                            Un LRP X-12 3.5T
Le choix d’un moteur brushless ne se fait pas à la va-vite. Il faut comprendre les chiffres pour acheter un moteur adapté à l’utilisation qu’on en aura. En gros, certains moteurs vous donneront plus de couple, d’autres plus de vitesse, mais aucun ne vous donnera les deux en grande quantité. Il faut donc choisir en connaissance de cause.

Plusieurs chiffres sont à prendre en compte :
– les kv
– les T
– les watts

Les kv vous indiquent le nombre de tours/min par volt. A vide, un moteur de 5 800 kv sera donc capable de tourner à 5 800 trs/min pour 1 volt, soit 42 920 tours avec les 7,4 volts d’un accu LiPo. Donc plus le nombre de kv est grand, plus le moteur ira vite.
Le couple, lui, est donné par le nombre de tours (T). Plus T est grand, plus le couple sera important. Malheureusement, la fabrication des moteurs brushless implique que la vitesse sera également dimininuée. Il n’y a donc pas de miracle, et les kv sont étroitement liés à T.

Donc, pour résumer, un fort kv sera lié à un petit nombre T, et le moteur sera fait pour la vitesse de pointe. Un faible kv sera lié à un grand nombre T et le moteur sera fait pour arracher le sol à l’accélération.

Dans la pratique, nos petits bolides sont suffisamment légers pour que la perte de couple liée à l’augmentation des kv ne soit pas aussi pénalisante que ça. Choisissez donc un moteur à fort kv (donc à faible T) pour avoir une voiture plus performante. Attention cependant, « sans maîtrise la puissance n’est rien » ! Et avoir de la puissance sous le doigt ne veut pas dire que vous irez plus vite. Si c’est pour partir en glissade ou en roue arrière (wiling) à chaque fois que vous effleurez la manette des gaz, vous perdrez plus de temps dans les parties sinueuses que vous en gagnerez dans la ligne droite.

Le choix se fera donc en fonction de ce que vous voulez faire. S’il s’agit d’équiper une voiture de piste, un moteur rapide sera gagnant, donc choisir un petit nombre de tours (3.5 ou 4.5). Si vous voulez faire de la course off-road, il faut monter en tours entre 5.5 et 10.5 car la vitesse est moins importante. Pour du trial ou du franchissement, vous pouvez monter jusqu’à 21.5T.
Il y a bien entendu d’autres facteurs liés aux choix technologiques et à la qualité de fabrication qui vont jouer sur la vitesse et le couple d’un moteur, et c’est ce qui va faire la différence d’une marque à l’autre pour une même nombre de tours.

Enfin, on peut aussi jouer sur le rapport de vitesse (la taille des pignons) pour donner plus ou moins d’accélération ou de vitesse de pointe à la voiture. Et ce point est au moins aussi important que le choix du moteur.

Une dernière caractéristique dont nous n’avons pas encore parlé, ce sont les watts. Ils vous donneront la consommation maximale du moteur. Plus le moteur a un fort kv, et donc un faible T, plus il sera gourmant en watts. Ce chiffre est important pour le choix du contrôleur qui devra être capable de délivrer cette puissance.

En savoir plus sur http://sparrowhawk-xxt.e-monsite.com/pages/technique/choisir-son-moteur-brushless-et-le-variateur.html#J3DKKAjwKTpRAVaT.99

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :